Salut, copain de lose, et Bonne Année, paraît-il.

Ça y est, on a enfin rattrapé le futur.
2015 sera l'année des pantalons à l'envers, des Hoverboards et du remplacement de routine d'organes dans des cliniques de rajeunissement. Ah, et puis, Elijah Wood fêtera ses huit ans, aussi.
Alors avant que ces styles super choupis débarquent officiellement dans nos vies, si on revenait cinq minutes sur cette fin 2014?

SWAg


Et par là, j'entends la mienne. On se fiche de ce qui a bien pu se passer d'autre dans le monde.

Il s'est passé tellement de trucs en décembre, je ne savais plus ou donner de la tête.
- J'ai décroché et foiré un entretien.
- J'ai décidé de me mettre à la bod mod, avec la pose d'un implant contraceptif ultra sexy, qui dégoûte apparemment tout le monde (je ne vois vraiment pas pourquoi).
- J'ai regardé Stephen Fry's Planet Word, l'intégralité de Black Books, ainsi que les Livres un et deux d'Avatar. #intelectuèlle
- J'ai tenté de réparer ma poudre compacte. (Juste un conseil : si tu n'as pas d'alcool à 90°, n'essaie pas de jouer les petits chimistes avec du vinaigre ; ça ne peut que mal finir.)
- J'ai sacrifié mes derniers deniers à Eurostar pour aller passer les fêtes en France. Histoire de faire passer la pilule, j'ai pris des photos :


Locronan

Un village où qu'il y a des toilettes.

Sans doute l'un de mes endroits préférés. Autrefois, Locronan abritait la plus magique des savonneries. Malheureusement, celle-ci a été refaite à neuf et plus ou moins modernisée il y a maintenant un paquet d'années ; depuis ça, je ne veux plus en entendre parler. C'est aussi là-bas, dans la charmante petite Librairie Celtique, juste à côté de l'église, que je me suis procuré mon édition en un seul volume du Seigneur des anneaux, illustré par Alan Lee. ♥︎ De la bouffe à revendre, également, si tu aimes les crêperies, restos et boutiques de produits régionaux hors de prix.
Cette année, la ville avait fait péter les illuminations assorties, et accueillait un petit marché de Noël. Comme nous sommes arrivés un peu tard, magasins et stands étaient fermés, mais si le lieu perdait un peu en magie, cela voulait aussi dire moins de têtes entre mon objectif et les jolies lumières !










Pors Carn


Je n'ai jamais été une grande fan de la traditionnelle promenade post-déjeuner. Pour moi, un bon après-midi, c'est un après-midi passé à digérer les repas de fêtes devant les pires téléfilms jamais produits, une bonne grosse réserve de chocolats à portée de main.
Seulement, ayant un appareil à tester en condition de lumière d'hiver et une maman à contenter, j'ai consenti à laisser April et Braddy sauver leur station de sports d'hiver et tomber amoureux sans moi pour aller braver les vents de la côte bigoudène.


Jamais je n'avais souhaité la mort de tant de gens sur une si courte période.
À croire qu'ils s'étaient tous donné le mot pour entrer dans le champ à la seconde où je pressais le déclencheur.

I will kill you, man on the left.

M'enfin, pas grave. Je faisais n'importe quoi niveau réglages, de toute façon, alors vive les photos médiocres, hein. \o/






Arras

À l'aller comme au retour, j'ai fait étape à Arras. Copine P. m'a bien amenée en ville, mais, bien entendu, la seule fois où le soleil était de la partie et les places magnifiquement illuminées, je n'avais pas pris le reflex.
Du coup, va falloir te satisfaire de cette photo de son poêle à pétrole.

Salut, moi c'est la photo que Blogger a décidé de pourrir. En vrai, je suis un peu floue, certes, mais quand même pas aussi dégueu que ce truc. Faut pas déconner.



Et toi, t'as fait quoi de tes vacances ?